publicité

Changer la couleur des hortensias, quelle idée formidable et ingénieuse qui laissera place à votre créativité, un plaisir chromatique à vivre.

Belles et précieuses, les hortensias font partie de ces fleurs capables d’apporter de la joie et de rendre la bonne humeur.

C’est grâce à leur aspect esthétique enveloppant, en plus des nuances qui sont un plaisir chromatique considérable.

Lorsque l’on décide de planter des hortensias, la couleur qui ressort est évidemment celle des fleurs précédentes ou celle achetée à la pépinière.

Mais si vous souhaitez ajouter une touche de couleur à vos fleurs c’est possible ; grand-mères savent, il en faut très peu.

Découvrons comment il est possible de passer d’une teinte à l’autre. C’est plus simple que vous ne le pensez.

Hortensias colorés ? Le remède de grand-mère ne se trompe jamais.

Changer la couleur des hortensias n’est pas difficile du tout, tout réside dans la compréhension de l’astuce du sol :

c’est-à-dire, si basique ou acide, cela dépend du Ph et c’est sur cela qu’il faut intervenir si on veut, par exemple, hortensias du rose au bleu ou inversement :

– Du rose au bleu : les hortensias roses ou blancs ont une terre basique donc si on les veut bleues il faut rendre la terre acide c’est à dire avec un Ph en dessous de 7.

Donc pour cela on peut utiliser un clou planté dans la terre qui va libérer le fer le rendant plus acide.

Ou encore le marc de café dont la présence d’azote s’avère être une panacée pour les plantes (sans surprise il est beaucoup utilisé en jardinage, quoique pour les plantes acidophiles).

Une couche de cet ingrédient suffit une fois par semaine et les premières nuances de bleu apparaîtront, après des mois vous obtiendrez ce que vous voulez ;

– Du bleu au rose : ici il faut suivre l’étape inverse ou rendre le terreau basique, mais comment ? Encore une fois, certains ingrédients naturels seront absolument utiles.

Tout d’abord la cendre de bois, saupoudrée sur le sol au fil du temps verra les hortensias changer de couleur du bleu au rose, évidemment la cendre de bois naturelle et non traitée avec des peintures car cela compromettrait toute la plante.

Même l’eau du robinet est une alliée valable : sa présence de calcaire va en effet faire en sorte que la plante devienne basique, donc avec un Ph supérieur à sept.

Dans ce cas également, des mois s’écouleront avant que le changement de couleur ne soit obtenu, mais une fois le processus commencé, il ne reste plus qu’à admirer le spectacle de la Nature.